Obésité : la chirurgie pour restaurer le niveau d’insuline ?

Sep 4, 2020 par

L’obésité est considérée comme l’un des principaux facteurs de risque de diabète de type 2. Certaines techniques de chirurgie bariatrique peuvent permettre un retour à une glycémie normale et donc une résolution du diabète. Un phénomène sur lequel se sont récemment penchés des chercheurs français. Explications.

Dossier patients de chirurgie bariatrique

Obésité et diabète de type 2

Obésité et diabète de type 2 sont deux pathologies chroniques étroitement liées. En cas d’obésité associée, le diabète est souvent difficile à équilibrer, malgré l’efficacité des traitements hypoglycémiants disponibles. L’une des explications à ce phénomène résiderait dans la réduction de la sécrétion d’insuline chez les sujets diabétiques.

Dans ce contexte, les stratégies de lutte contre l’obésité peuvent-elles avoir un intérêt dans l’équilibre glycémique ? Des études scientifiques ont montré il y a plusieurs années qu’une technique spécifique de chirurgie bariatrique, le bypass gastrique selon la méthode du Roux-en-Y ou RYGBP, pouvait améliorer significativement la régulation de la glycémie dès les premiers jours suivant l’intervention et avant même une perte de poids notable.

Une action positive sur la sécrétion d’insuline avant toute perte de poids

Ce phénomène n’a été décrit que pour la technique RYGBP, qui implique une modification anatomique majeure de l’estomac, du duodénum et du jéjunum proximal. Les autres techniques, comme l’anneau gastrique, n’a pas les mêmes effets sur la glycémie. Les chercheurs ont donc posé l’hypothèse que la technique de chirurgie bariatrique RYGBP pourrait agir directement sur la sécrétion d’insuline, sans passer par la perte de poids.

Pour vérifier cette hypothèse et mieux comprendre l’influence de la chirurgie de l’obésité sur la régulation glycémique, des chercheurs ont récemment mené une étude sur un modèle de souris. Ils ont découvert que la chirurgie de l’obésité entraînait rapidement :

  • Une augmentation du taux d’insuline dans les îlots pancréatiques ;
  • Une hausse significative de la sécrétion d’insuline.

Des substances capables de mimer l’effet de la chirurgie de l’obésité

Les chercheurs ont ensuite identifié environ 193 gènes impliqués dans la normalisation de la sécrétion d’insuline, dans les îlots pancréatiques après l’intervention chirurgicale. Des substances capables de réguler l’expression de ces gènes ont été mis en évidence après la chirurgie bariatrique. Ces substances ont également été retrouvés dans le sang des patients ayant vu leur diabète se résoudre après un bypass gastrique.

Cette nouvelle étude révèle que certaines techniques de chirurgie de l’obésité, au-delà de leur effet sur le poids corporel, peuvent très rapidement équilibrer voire résoudre un diabète, en restaurant une sécrétion normalisée d’insuline. Désormais, les chercheurs s’intéressent aux effets des substances capables de réguler l’expression des gènes, et à leur capacité à mimer les effets positifs de la chirurgie de l’obésité.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Comment la chirurgie bariatrique restaure la sécrétion d’insuline. Communiqué de presse. INSERM. Consulté le 02 septembre 2020.

Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.