Situations à risque Règles d'or de l'alimentation Règles d'or de l'activité physique Arrêt du sport Grossesse et accouchement Arrêt du tabac Ménopause Traitements Chirurgie Insuffisance thyroïdienne Difficultés Hérédité Régimes et fluctuations de poids répétés Prise de poids


Situations à risque

risquesAttention ! ! Si vous êtes dans une des situations suivantes, vous devez être particulièrement vigilant(e) :

  1. Arrêt du sport
  2. Arrêt du tabac
  3. Grossesse
  4. Ménopause
  5. Certains traitements, en particulier hormonaux (en discuter avec votre médecin)
  6. Suite d'interventions chirurgicales gynécologiques
  7. Insuffisance thyroïdienne
  8. Difficultés psychologiques, professionnelles, familiales ou autres, changement d'habitude de vie : déménagement, changement de travail...
  9. Histoire familiale d'obésité
  10. Antécédent personnel de prise de poids de plus de 5 kg
  11. Régimes et fluctuations de poids répétés

Règles d'or de l'alimentation

  1. Manger avec plaisir
  2. Manger assis à table
  3. Manger avec plaisir dans le calme et la convivialité
  4. Manger lentement, bien mâcher les aliments
  5. Respecter les rythmes alimentaires, ne pas sauter de repas
  6. Consommer chaque jour une ration de féculents, de pain, de produit riche en protéines (viandes etc...), et plusieurs rations de fruits et légumes
  7. Se désaltérer avec de l'eau
  8. Réduire la consommation d'aliments riches en graisses au profit des fruits et des légumes
  9. Réduire sa consommation de boisson alcoolisées et sucrées (notamment pendant les repas)
  10. Ne pas manger devant la télévision
  11. Ne pas faire de régimes draconiens
  12. Ne pas s'interdire ce que l'on aime
  13. Ne pas grignoter
  14. Réfléchir aux circonstances où vous "craquez"

Règles d'or de l'activité physique

  1. Ne pas arrêter le sport à la fin de la scolarité ou à l'occasion du mariage
  2. Prévoir chaque semaine du temps pour des activités physiques de loisir
  3. Se déplacer le plus souvent à pieds
  4. Préférer les transports en commun plutôt que la voiture
  5. Marcher à pas soutenus et réguliers 3/4 h par jour
  6. Renoncer aux escaliers roulants et aux ascenseurs pour monter les escaliers à pieds

Arrêt du sportsportif

  1. Le fait d'arrêter le sport peut effectivement être à l'origine d'une prise de poids
  2. Si vous arrêtez le sport, maintenez une activité physique régulière

Grossesse et accouchement

Période à risque, mais pas de fatalité !
Les grossesses sont des situations hormonales qui peuvent favoriser les prises de poids. Ce n'est pas systématique.

Attention après l'accouchement...
Différents facteurs peuvent favoriser une prise de poids après un accouchement :

  1. Le fait de rester à la maison et d'avoir tendance à grignoter, à sauter des repas car l'on est trop occupée par son bébé. Il faut conserver un temps pour le repas, se mettre à table, ne pas grignoter.
  2. Une diminution de l'activité physique, l'arrêt du sport. On ne peut pas tout faire !! Promenez votre bébé, profitez de cela pour marcher. Et que le papa vous aide à trouver du temps libre pour faire un peu de gymnastique
  3. Vous avez peut être arrêté de fumer pour la grossesse. Pas question de recommencer d'ailleurs : le tabagisme nuit au bébé.
  4. Parfois un peu de " blues " après l'accouchement. Une petite déprime peut conduire à grignoter. Si c'est votre cas, parlez en à votre entourage ou à votre médecin.

 


Arrêt du tabac

L'arrêt du tabac est effectivement une cause de prise de poids.

4 mesures pour éviter une prise de poids lors de l'arrêt du tabac :

  1. Première mesure : anticipez. N'attendez pas d'avoir pris six ou dix kilos pour réagir : il vaut mieux prévenir que guérir; il est plus facile de ne pas prendre de kilos que d'en perdre.
  2. Deuxième mesure : si possible associez, ou mieux faites précéder, l'arrêt du tabac d'un programme de reprise de l'activité physique si vous êtes sédentaire.
  3. Troisième mesure : ne négligez pas l'aide que peuvent vous apporter les patchs et autres procédés pour diminuer les effets secondaires du sevrage tabagique.
  4. Quatrième mesure : ne vous mettez pas à un régime strict, cela va aggraver votre situation, augmentant vos envies de manger (un régime c'est dur, un régime plus arrêt du tabac c'est ingérable… sauf pour quelques héros !). En revanche soyez extrêmement vigilants sur les points suivants : ayez une alimentation riche en fruit et en légumes verts, n'excluant surtout pas les féculents pauvres en matières grasses, faites des collations programmées en milieu de matinée et d'après-midi pour éviter les envies de manger, buvez de l'eau.

 


Ménopause

La période de ménopause peut être à l'origine d'une prise de poids.

Mais attention, vers cinquante ans, bien d'autres facteurs peuvent être en cause dans une prise de poids :
La diminution de l'activité physique, la prise de médicaments, des modifications d'habitudes alimentaires, les soucis, les baisses de moral, l'absence de traitement oestrogénique de la ménopause (ou Traitement Hormonal de Substitution) favorisent la prise de poids.

icone médecin
Dans tous les cas, parlez-en à votre médecin traitant ou gynécologue.

 


Traitements

Traitement médicamenteuxPas de conclusion précipitée...
On ne peut pas dire qu'un médicament fasse systématiquement prendre du poids : certains médicaments peuvent faire prendre du poids chez certaines personnes.
Avant d'attribuer une prise de poids à un médicament indispensable il faut avoir éliminé toutes les autres causes de prise de poids. Par exemple, avant d'affirmer "la pilule fait grossir", il faut analyser ce qui s'est passé au moment de cette prise de poids : changement d'alimentation, arrêt du sport, difficultés diverses... ?

En parler avant d'agir...
Certains médicaments, plus que d'autres peuvent contribuer à une prise de poids: certains antidépresseurs, l'insuline, les corticoïdes...

icone médecinCes traitements ont une justification thérapeutique et ne doivent pas être interrompus sans avis médical. Parlez-en à votre médecin. Ensemble, vous pourrez prendre la meilleure décision.

 


Chirurgie

Rester attentif...
Dans les mois qui suivent une intervention gynécologique sur l'ovaire (ovariectomie pour kyste) ou hystérectomie (pour fibrome), une prise de poids peut survenir si vous mangez plus qu'avant l'intervention ou si vous diminuez votre activité. Il faut surveiller votre poids.

icone médecinSi votre poids augmente de plus de trois kilos en quelques semaines, prenez l'avis de votre médecin.

Insuffisance thyroïdienne

Souvent accusée...
On accuse trop souvent la thyroïde d'être en cause dans le déclenchement de l'obésité. Dans quelques cas, une insuffisance thyroïdienne peut contribuer à une prise de poids en particulier chez la femme de la cinquantaine.

Mais attention, d'autres facteurs peuvent être en cause dans une prise de poids :
Comme dans le cas de la ménopause, pensez aussi à une éventuelle diminution de l'activité physique, la prise de médicaments, des modifications d'habitudes alimentaires, des soucis, une baisse de moral, qui tous favorisent la prise de poids.

 


Difficultés

"Je viens de subir un important changement ..."
Vous êtes probablement stressé. Indiscutablement, le stress peut entraîner des prise de poids et aussi des pertes de " poids : chacun réagit à sa manière . Nous ne sommes décidément pas " identiques " ou "égaux " face aux problèmes de poids. Le stress peut entraîner des prises de poids en favorisant des désordres du comportement alimentaire ou des modifications de la dépense énergétique.

"Je traverse une situation difficile"
Vous êtes peut-être un peu dépressif. Chez certaines personnes la dépression peut entraîner une prise de poids par le biais de troubles du comportement alimentaire ou d'une diminution de l'activité physique.
Certains traitements antidépresseurs peuvent également entraîner des prises de poids.

 


Hérédité

Vous aurez plus tendance à être rond si :

  1. vos 2 parents sont obèses,
  2. plusieurs personnes parmi vos proches, notamment vos frères et soeurs, sont obèses.

La tendance à prendre du poids est en partie liée à l'hérédité.

Prise de poids

Qui a grossit est à risque de regrossir.
Si vous avez déjà fait l'expérience dans le passé d'avoir pris beaucoup de poids facilement, méfiez-vous des récidives dans les circonstances suivantes : arrêt du sport, arrêt du tabac, difficultés psychologiques, etc...

Soyez vigilant : bougez plus et ne grignotez pas. Pesez-vous une fois par semaine, surtout si vous sentez que votre poids dérive.

Régimes et fluctuations de poids répétés

Régime sévère = situation à risque
Une restriction calorique trop sévère favorise l'apparition de désordres du comportement alimentaire : à force d'être privé, on "craque", généralement sur des aliments riches en calories. On reprend du poids, on est furieux, on mange parce que l'on est pas content, on se remet au régime...

Arrêtez ces régimes draconiens voués à l'échec et qui font perdre le moral.