Cancer Troubles des règles Risque anesthésique Vésicule biliaire Douleurs d’estomac Maux de tête Incontinence urinaire Foie Fatigue Transpiration Cœur Goutte Respiration


Cancer

L’obésité augmente-t-elle le risque de cancer ?

L’obésité est associé à un risque accru de certains cancers :

  1. de l’utérus, des ovaires et du sein (après la ménopause) chez la femme,
  2. de la prostate chez l’homme,
  3. du colon et de la vésicule biliaire pour les deux sexes.

Qu’il y ait, ou non obésité, il est recommandé de pratiquer régulièrement des tests de dépistage pour les cancers de la femme (sein, utérus), de la prostate pour l’homme, et du colon chez tout le monde.

icone médecin
Parlez-en à votre médecin traitant.


Troubles des règles

Les troubles des règles sont plus fréquents en cas d’obésité. Le syndrome des ovaires polykystiques est plus fréquent chez des femmes présentant une obésité abdominale. La perte de quelques kilos en cas d’obésité peut aider à retrouver des cycles normaux.

A savoirLes ovaires polykystiques contiennent de nombreux kystes, ce qui entraîne une irrégularité dans les cycles voire une disparition des règles (aménorrhée).
L’apparition de ces kystes vient d’un déséquilibre hormonal.

Mais attention, en cas d’obésité, une anomalie du cycle menstruel peut avoir de nombreuses autres causes.


Risque anesthésique

Si vous devez subir une intervention chirurgicale, vous allez faire un bilan de votre état de santé avec l’anesthésiste. Il est particulièrement important de faire le point sur le plan respiratoire et cardiovasculaire. La prévention des phlébites post opératoire est très importante.


Vésicule biliaire

Les calculs de la vésicule biliaire ( lithiase biliaire) sont plus fréquents en cas d’obésité.

Heureusement, seulement 20% des calculs vésiculaires entraînent des complications et la plupart d’entre-eux sont sans signes cliniques (on les détecte souvent par hasard lors d’une échographie).
Des médicaments peuvent être indiqués pour traiter ces calculs. Il ne faut opérer que les calculs qui risquent d’entraîner des complications (coliques hépatiques ou infections de la vésicule).


estomacDouleurs d’estomac

L’obésité entraîne un reflux gastro-oesophagien qui se traduit par des brûlures de l’estomac et du bas œsophage. Cette complication se traite actuellement facilement par des médicaments contre l’acidité gastrique.


Maux de tête

Avant d’attribuer des maux de tête à l’obésité, il faut rechercher d’autres causes : migraines, sinusites, troubles visuels, hypertension artérielle etc.

Dans certains cas d’obésité importante ou de prises de poids rapides des maux de tête peuvent apparaître par augmentation de la pression dans le liquide céphalo-rachidien.


Incontinence urinaire

L’obésité aggrave l’incontinence urinaire, en particulier l’incontinence à l’effort, en augmentant la pression au niveau du ventre.

Il existe des moyens pour supprimer ou limiter l’incontinence urinaire et ses conséquences.


foieFoie

L’obésité peut être associée à une stéatose hépatique, c’est-à-dire à une infiltration de graisse du foie.

Ce problème est généralement sans conséquences notables sur la santé.

icone médecinIl est néanmoins recommandé de demander à votre médecin ce qu’il pense de cette augmentation de volume de votre foie qui peut être due à une autre cause (médicament, hépatite, …).


Fatigue

La fatigue est un symptôme qui a des causes très variées.

Les personnes obèses ou en surpoids n’échappent pas aux causes de fatigue commune : maladies, médicaments, travail, manque de sommeil etc. Un certain nombre de maladies associées à l’obésité peuvent être source de fatigue. C’est le cas du diabète, de l’hypertension artérielle, du syndrome d’apnées du sommeil, de l’insuffisance thyroïdienne. N’oublions pas enfin les effets de la dépression…et ceux des régimes trop sévères.


Transpiration

Beaucoup de personnes obèses se plaignent d’un excès de transpiration. Effectivement, l’obésité peut être à l’origine d’une transpiration abondante. La perte de quelques kilos peut avoir des effets bénéfiques importants.

Si l’excès de poids est généralement responsable au moins en partie de l’excès de transpiration, il faut aussi penser à d’autres causes (syndrome d’apnée du sommeil, effets de certains médicaments, gène respiratoire, ménopause etc).


coeurCœur

Comme l’hypertension, le diabète, l’excès de cholestérol, l’obésité expose aux problèmes cardio-vasculaires. L’obésité abdominale et la sédentarité sont des facteurs aggravants.

La perte de poids, même limitée, améliore la condition cardiaque de même que la pratique régulière d’une activité physique.

Le traitement de l’hypertension artérielle, de l’excès de graisses dans le sang, du diabète et du syndrome d’apnée du sommeil sont des mesures importantes pour prévenir les complications cardiaques. Sans oublier l’arrêt du tabac !


goutteGoutte

L’obésité est souvent associée à un excès d’acide urique dans le sang (hyperuricémie) responsable de la goutte et de lithiases rénales (calculs rénaux se manifestant par des coliques néphrétiques).

Cette anomalie se soigne le plus souvent facilement par les médicaments.

A savoirCristaux d'acide dans le genouLa goutte est un dépôt de cristaux d’acide urique au niveau des articulations (notamment genoux et gros orteil), entraînant une inflammation et une douleur intense.
Le diagnostic est confirmé par une prise de sang qui mettra en évidence un taux élevé d’acide urique.

A savoirLa lithiase rénale, ou lithiase urinaire, est liée à la présence de “calculs” au niveau des reins ou de la vessie. Ces calculs se sont formés par l’agrégation de différentes substances se trouvant dans les urines (calcium, acide urique).

La présence de calculs se traduit par des douleurs brutales, voire la présence de sang dans les urines.

Le traitement consiste à prendre des médicaments contre la douleur, voire se faire opérer si nécessaire.


poumonRespiration

Il est très fréquent que l’obésité entraîne une gène respiratoire, c’est-à-dire une dyspnée, à l’effort voire au repos. Celle-ci peut être due à différents facteurs (hypertension artérielle, problème pulmonaire ou cardiaque, troubles veineux).

icone médecinIl faut consulter un médecin pour avoir un avis sur l’origine et le traitement de cette gène respiratoire.