Chez les enfants, les antibiotiques augmenteraient le risque d’obésité

Mar 19, 2020 par

Une récente étude suggère qu’une exposition fréquente aux antibiotiques pendant l’enfance pourrait augmenter le risque d’obésité.

antibiotiques-enfance-obesite

L’obésité menace dès la petite enfance

En France, comme dans de nombreux pays, l’obésité est un problème majeur de santé publique. L’obésité est préoccupante à la fois pour les adultes et pour les enfants. En 2013, 12 % des enfants français présentaient une surcharge pondérale en sortie de maternelle, et 3,5 % étaient obèses. Et ces pourcentages augmentent ensuite avec l’âge, avec un risque majeur d’obésité à l’âge adulte.

Face à ce fléau qui menace la santé des jeunes, les scientifiques essaient de déterminer précisément quels sont les facteurs de risque d’obésité et de surcharge pondérale au cours de l’enfance. Si certains de ces facteurs sont clairement identifiés (niveau socio-économique, problèmes d’alimentation), d’autres sont à explorer.

Obésité et antibiotiques au cours de la petite enfance

Dans ce contexte, des chercheurs ont mené une étude de cohorte prospective sur 6 583 enfants, recrutés avant même leur naissance. Leur poids et leur taille ont été suivis de leur naissance jusqu’à l’âge de 54 mois (soit 4,5 ans). Parallèlement, les chercheurs prenaient en compte les éventuelles administrations d’antibiotiques au cours de cette période de suivi. Les résultats ont été publiés dans la revue scientifique JAMA Network Open.

Sur les 5 128 enfants, ayant été suivis sur l’ensemble de l’étude, 2 622 étaient des garçons, avec un poids moyen à la naissance de 3,527 kg. Parmi eux, 95 % avaient déjà reçu au moins une fois des antibiotiques à l’âge de 48 mois et 9 % étaient obèses à l’âge de 54 mois.

L’analyse des données a révélé que l’Indice de Masse Corporelle (IMC) moyen pour chaque tranche d’âge augmentait de manière significative, en fonction du nombre de traitements antibiotiques prescrits, en particulier entre une et six expositions aux antibiotiques.

Une utilisation raisonnée des antibiotiques aussi pour lutter contre l’obésité

Par ailleurs, plus l’exposition aux antibiotiques était précoce, plus l’IMC pour chaque tranche d’âge était élevé par rapport aux enfants non exposés. Ainsi, une exposition avant l’âge de 12 mois apparaissait déterminante sur le risque de surcharge pondérale.

Ces données montrent que l’exposition précoce et/ou répétée aux antibiotiques au cours de la petite enfance est associée à une augmentation de l’IMC et donc à un risque majoré de surpoids et d’obésité. Des études complémentaires pourraient déterminer l’évolution de l’IMC des enfants traités par antibiotiques, au-delà de l’âge de 5 ans.

Cette conclusion amène les chercheurs à s’interroger sur le potentiel bénéfice des campagnes d’information pour une utilisation plus raisonnée des antibiotiques sur l’incidence de l’obésité infantile précoce, un facteur connu de risque d’obésité à l’âge adulte.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Association of Repeated Antibiotic Exposure Up to Age 4 Years With Body Mass at Age 4.5 Years. JAMA. Consulté le 5 décembre 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.