Le prise de poids du nourrisson, un indicateur de surpoids chez l’enfant ?!

Fév 14, 2020 par

Face au fléau de l’obésité qui menace de nombreux pays dont la France, l’identification des enfants à risque de surpoids est un enjeu capital de santé publique. Après plusieurs études transversales sur le sujet, des chercheurs britanniques ont récemment mené une étude longitudinale sur l’influence de la trajectoire de prise de poids après la naissance sur le risque de surpoids dans l’enfance.

Une étude longitudinale sur le risque de surpoids chez l’enfant

Les dernières données montrent une augmentation de l’obésité chez les jeunes Français. Plusieurs études scientifiques ont mis en évidence l’association entre la prise de poids après la naissance et le risque de surpoids plus tard au cours de l’enfance. Ces études ont conclu à un risque quadruplé de développer un surpoids ou une obésité à partir de l’adolescence chez les enfants ayant rapidement pris du poids très jeunes.

L’une des principales limites de ces études est leur transversalité, c’est-à-dire que les données ont été collectées au même moment chez des enfants d’âges différents. Pour aller plus loin, des chercheurs britanniques ont entrepris une étude longitudinale, c’est-à-dire basée sur le suivi d’une cohorte d’enfants, de la naissance jusqu’à l’adolescence.

Plus de 40 % des enfants présentent une prise de poids rapide avant 3 ans

Dans cette étude, les chercheurs ont suivi 18 818 enfants à partir de l’âge de 9 mois. Les enfants ont été suivis périodiquement à l’âge de 3, 5, 7, 11 et 14 ans. Ces enfants ont été répartis dans trois groupes de poids de naissance, par rapport à celui attendu pour l’âge gestationnel :

  • Des enfants de faible poids de naissance ;
  • Des enfants de poids de naissance normal ;
  • Des enfants de poids de naissance élevé.

L’analyse de la trajectoire de prise de poids des enfants a révélé que 42,3 % des enfants avaient présenté un épisode de prise de poids rapide au cours de leurs trois premières années de vie. La fréquence d’un tel épisode dépendait du poids de naissance :

  • 6 % des enfants de poids de naissance élevé montraient un épisode de prise de poids rapide ;
  • 42,1 % des enfants de poids de naissance normal ;
  • 86 % des enfants de faible poids de naissance.

Une prise de poids rapide chez le bébé, IMC augmenté chez l’enfant

Par ailleurs, quel que soit l’âge des enfants au moment de leur suivi, ceux qui avaient présenté un épisode de prise de poids rapide avaient un Indice de Masse Corporelle (IMC) plus élevé que les autres enfants. Cette association entre un épisode de prise de poids rapide et une augmentation ultérieure de l’IMC était renforcée chez les enfants nés avec un poids de naissance élevé.

Cette vaste étude longitudinale met en évidence qu’un faible de poids de naissance augmente le risque d’un épisode de prise de poids rapide avant l’âge de 3 ans. Et cet épisode de prise de poids rapide est associé à une augmentation de la corpulence entre 5 et 14 ans, une association plus forte chez les enfants nés avec un poids de naissance élevé. Ces nouvelles données confirment que l’évolution du poids corporel dès la naissance constitue un bon indicateur du risque de surpoids et d’obésité chez l’enfant et l’adolescent.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Weight gain in early years and subsequent body mass index trajectories across birth weight groups: a prospective longitudinal study. NCBI. Consulté le 04 février 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.