L’humanité face à l’obésité et à la sous-nutrition

Jan 22, 2020 par

A l’échelle mondiale, plus de 2 milliards d’adultes et d’enfants sont en surpoids ou obèses. Parallèlement, 150 millions d’enfants dans le monde souffrent d’un retard de croissance lié à la sous-nutrition. L’humanité se retrouve au XXIème siècle face à un double défi, gérer à la fois l’obésité et la dénutrition. Explications.

obesite-malnutrition

Obésité vs dénutrition

Dans les pays occidentaux, mais aussi dans un certain nombre de pays en voie de développement, l’obésité et le surpoids ne cessent de gagner du terrain. Aujourd’hui, dans le monde, plus de 2 milliards d’individus sont considérés en surpoids ou obèses. Or le surpoids et l’obésité sont deux facteurs de risque majeurs de développer certaines maladies chroniques graves, telles que :

  • Le diabète sucré;
  • Les maladies et accidents cardiovasculaires ;
  • Le cancer.

Actuellement, le fléau de l’obésité gagne du terrain, aussi bien dans les pays développés que dans les pays à faible revenu, en particulier dans les zones urbaines. Face à ce fléau, les autorités de santé publique nationales et internationales tentent de développer des stratégies de prévention et de prise en charge. Mais le surpoids n’est pas le seul problème lié à la nutrition humaine.

Deux formes extrêmes de malnutrition

Parallèlement à l’obésité, la sous-nutrition continue à sévir dans de nombreuses régions du monde. Actuellement, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 800 millions de personnes souffrent quotidiennement de la faim, environ 156 millions d’enfants de moins de 5 ans présentent un retard de croissance liés à une dénutrition et la vie de 50 millions d’enfants est directement menacée par la malnutrition aiguë.

La sous-nutrition entraîne la dénutrition, qui peut sévèrement impacter la croissance et le développement de l’enfant, voire provoquer son décès. Elle peut s’accompagner de déficits en vitamines et en minéraux, à l’origine de multiples problèmes de santé.

La malnutrition, qui correspond à une mauvaise nutrition, connaît ainsi deux extrêmes, qui se rencontrent parfois dans un même pays :

  • Le surpoids et l’obésité ;
  • La sous-nutrition et la dénutrition.

Et actuellement, près d’une personne sur trois dans le monde souffre d’une forme ou d’autre de malnutrition. La malnutrition est donc un enjeu capital de santé publique mondiale.

Une stratégie mondiale contre la malnutrition

Face à ce double défi pour l’humanité, il ne suffit malheureusement pas de développer des stratégies contre l’obésité dans les pays riches et des stratégies contre la dénutrition dans les pays pauvres. Ces deux fléaux se retrouvent aujourd’hui dans les mêmes pays, les mêmes régions, et parfois les mêmes familles. Les régions les plus touchées sont l’Afrique subsaharienne, l’Asie du Sud, l’Asie de l’Est et le Pacifique.

La dénutrition et l’obésité ont un dénominateur commun selon les spécialistes, à savoir l’incapacité à fournir une alimentation saine et équilibrée à l’ensemble de la population. L’ensemble des pays doivent réagir à ce problème, en modifiant profondément leurs politiques relatives à l’alimentation. Au niveau mondial, l’OMS a proclamé en avril 2016 une décennie d’action pour la nutrition, avec l’objectif de doubler les efforts mondiaux pour lutter contre la malnutrition. Et la lutte contre la malnutrition passe avant tout par la lutte contre la pauvreté dans le monde.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– A new nutrition manifesto for a new nutrition reality. THE LANCET. Consulté le 15 janvier 2020.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.