Interview exclusive de la ligue nationale contre l’obésité

May 24, 2017 par

L’obésité, définie comme l’excès pathologique de masse graisseuse, est de nos jours une épidémie mondiale.  En France, le nombre de patients obèses était estimé à 6 922 215 en 2012 selon Obépi. Le combat contre l’obésité est une nécessité. Très impliquée, la ligue nationale contre l’obésité nous parle de la maladie et de ses actions pour améliorer la prise en charge de ces patients.

Interview ligue national contre l'obésité

L’obésité, une maladie

Quels sont les facteurs de risque ?

Les facteurs de risque les plus courants sont : les régimes restrictifs, des fragilités psychologiques, la sédentarité, des troubles de la conduite alimentaire, l’environnement familial, la génétique, etc.

Quels sont les différents types d’obésité ?

« Il existe 3 types d’obésité :

  • IMC ≥ 35 kg/m², obésité modérée ;
  • IMC entre 35 et 40 kg m², obésité sévère ;
  • IMC ≥ 40 kg m², obésité massive.

L’obésité est dite de type Gynoïde lorsque les graisses se concentrent surtout au niveau des fesses et des cuisses.

L’obésité gynoïde se définit par un rapport taille/ hanche inférieur à 0,80.

L’obésité androïde est un important excès de masse graisseuse, localisée dans la partie haute du corps, en particulier au niveau de l’abdomen donnant un ventre très volumineux. Lorsque le tour de taille est supérieur à 90 cm chez la femme (en dehors de la grossesse) ou 100 cm chez l’homme, on considère qu’il y une obésité abdominale. »

Quelles sont les conséquences de l’obésité ?

« Souvent, l’obésité est associée à certaines pathologies, par exemple le diabète, l’hypertension artérielle, les maladies cardiovasculaires et articulaires ou un syndrome d’apnée du sommeil.

Par ailleurs, il existe également : une augmentation du risque de cancer notamment hormono-dépendant, une altération de la qualité de vie, un impact psychologique, un isolement social, des troubles cutanés, un ralentissement fonctionnel, etc. »

Il est possible de prévenir le développement de la maladie par des actions simples :

  • Dépister ;
  • Faire de l’éducation nutritionnelle dès le plus jeune âge ;
  • Parler de l’obésité comme une maladie ;
  • Mettre en place un réseau pour répondre au mieux aux besoins des patients ;
  • Faciliter l’accès aux activités physiques adaptées ;
  • Déculpabiliser les personnes.

Quels sont les principaux obstacles que rencontrent ces patients dans la prise en charge de la maladie ?

« La première des difficultés rencontrées par ces patients est de comprendre que l’obésité est une maladie et qu’il existe une prise en charge particulière. Ensuite, il est souvent difficile pour eux de surmonter la culpabilité et de trouver des professionnels formés et impliqués dans la prise en charge de l’obésité.

Il existe également des difficultés sociales et financières et le problème des locaux ou matériels non adaptés (ambulance, scanner, fauteuils, balance, etc.). Par ailleurs, certains professionnels ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. »

La ligue nationale contre l’obésité

L’association et ses missions

La ligue nationale contre l’obésité est une association composée de bénévoles (patients et professionnels de santé) engagés dans la prévention et la lutte contre la maladie. A ce jour, la ligue est soutenue par près de 1600 personnes.

Ses engagements face à l’épidémie :

  • Informer sur les risques d’une prise de poids importante ;
  • Faciliter l’accès à la pratique d’une activité physique régulière ;
  • Proposer des conseils ou des suivis hygiéno-diététiques ;
  • Soutenir l’action des associations de patients et la recherche médicale ;
  • Parler de la maladie pour sensibiliser le plus grand nombre.

Quels sont les objectifs de l’association ?

« Nos objectifs sont de parler de la maladie, faire de la prévention, du dépistage et du diagnostic et coordonner le parcours de vie des patients. »

Pour quelles raisons les patients prennent-ils contactent avec vous ?

« Les patients nous contactent en vue d’obtenir des conseils pour perdre du poids, pour améliorer leur pratique physique et leur alimentation, pour gérer les pathologies associées à l’obésité, pour obtenir des informations concernant la chirurgie bariatrique, des coordonnées de structures d’accueil (Hôpitaux, SSR, Association de patient), des aides sociales et financières ou pour témoigner. »

Avez-vous un message particulier à transmettre aux personnes atteintes d’obésité qui souhaiteraient être prises en charge ?

“Stoppez les régimes restrictifs ! Vous n’êtes pas seul, une prise en charge existe. C’est une maladie, arrêtez de culpabiliser !”

Pour plus d’information, contactez la ligue: info.obesite@liguecontrelobesite.org

Interview réalisée par Charline D., Pharmacien

Charline D.
Pharmacienne.
Spécialiste dans le domaine des essais cliniques et passionnée de neurologie.
Aime le sport et la mode.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.