Diabète de type 2 : maigrir avant 13 ans serait-elle la solution ?

May 18, 2018 par

Dans quelles mesures une perte de poids chez un garçon en surpoids impacte son risque de développer un diabète de type 2 à l’âge adulte ? Pour répondre à cette question, des chercheurs de l’université de Copenhague ont suivi 62 565 danois de 7 à 26 ans. Bilan ? Perdre du poids avant l’âge de 13 ans permet d’avoir un risque de diabète de type 2 identique à ceux n’ayant pas eu de problèmes de surpoids pendant leur enfance. Eclairage.

Enfant obèse avec un stéthoscope

Surpoids et obésité chez les enfants : une inquiétude croissante

L’accroissement du nombre d’enfants en surpoids ou en obésité reste très préoccupante : aujourd’hui 25 % des enfants dans le monde en sont victimes.

De nombreuses études montrent que ces excès de poids sont des facteurs aggravants la survenue du diabète et de maladies cardiovasculaires.

Comparativement aux enfants de poids normal, ceux souffrant d’un excès de poids sont plus susceptibles de développer plus précocement de telles pathologies. On peut aussi s’attendre à ce qu’ils souffrent d’incapacités précocement.

À savoir ! L’indice de masse corporelle (IMC) – le poids en kilos divisé par le carré de la taille en mètres (kg/m2) – est l’indice utilisé pour déterminer et classer le surpoids et l’obésité. L’OMS définit le surpoids comme correspondant à un IMC égal ou supérieur à 25, et l’obésité comme correspondant à un IMC égal ou supérieur à 30.

A l’échelle du globe, le surpoids et l’obésité participent à :

  • 44 % du diabète ;
  • 23 % des cardiopathies ischémiques ;
  • 7 à 41 % de certains cancers.

À savoir ! Une cardiopathie ischémique est une insuffisance d’oxygénation (ischémie) au niveau du cœur due, dans la majeure partie des cas, à un rétrécissement des artères coronaires par des plaques d’athérome, c’est à dire des dépôts de graisse dans la paroi interne des vaisseaux. Cette pathologie se manifeste par une angine de poitrine ou par un infarctus du myocarde.

Perdre du poids précocement pour faire reculer le diabète

Toujours dans le cadre de la prévention, il est intéressant de connaitre les effets d’une perte de poids pendant l’enfance ou l’adolescence sur le risque de diabète de type 2 à l’âge adulte chez les jeunes en surpoids

Est-ce que la perte des kilos en trop provoque une réversibilité du risque de diabète ou est-ce que celui-ci est toujours présent, comme “imprimé” dans l’organisme ? Avant quel âge est-il nécessaire de maigrir ?

Pour répondre à toutes ces interrogations, Lise Bjerregaard de l’hôpital Bispebjerg and Frederiksberg de Copenhague, et son équipe, ont montré sur 62 565 garçons puis adultes que :

  • Souffrir de surpoids à l’âge de 7 ans et perdre du poids avant l’âge de la puberté, soit 13 ans, n’a pas d’incidence sur le risque de survenue de diabète ;
  • Souffrir de surpoids et perdre du poids après 13 ans, mais avant l’âge de 26 ans, entraine un risque de diabète de type 2 divisé par trois comparativement à ceux ayant conservé leur surpoids ;
  • Etre en surpoids entre 13 ans et 26 ans engendre un risque plus important de diabète de type 2 que d’être en surpoids à partir de l’âge de 26 ans.

À savoir ! Le premier signe de la puberté chez le garçon est l’augmentation du volume des testicules vers l’âge de 11 à 12 ans. Ensuite, la pilosité pubienne apparait dans un délai de 6 mois. Autres observations : la vitesse de croissance passe de 5 cm/ an à 10 cm/ an vers l’âge de 14 ans. De même, le pic de prise de poids est atteint vers l’âge de 14 ans avec un gain de 9 kg par an.

Globalement, cette étude montre que maintenir un poids de forme entre la période de la puberté jusqu’au début de l’âge adulte est essentiel pour diminuer le risque de survenue de diabète de type 2.

Cette étude vient donc confirmer, une fois de plus, les bénéfices d’une prise en charge précoce du surpoids ou de l’obésité retrouvés chez l’enfant ou l’adolescent.

Julie P., Journaliste scientifique

– Enfants en surpoids : il faut maigrir avant 13 ans. JIM. Dr R. Péluchon. Consulté le 8 mai 2018.
– Change in Overweight from Childhood to Early Adulthood and Risk of Type 2 Diabetes. The New England Journal of Medicine. L.J Bjerregaard et al. Consulté le 8 mai 2018.
– OMS. Dix faits sur l’obésité. Organisation Mondiale de la Santé. Consulté le 10 mai 2018.
Julie P.
Journaliste scientifique.
Spécialiste de l'information médicale.
Passionnée par l'actualité scientifique et les nouvelles technologies.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.