Chirurgies bariatriques, une solution thérapeutique contre le diabète de type 2 ?

Fév 25, 2018 par

Depuis plus de 10 ans, de plus en plus de personnes en surpoids ont recours à des chirurgies bariatriques telles que la Sleeve, le By Pass, l’anneau gastrique ou encore la dérivation bilio-pancréatique. Au-delà de son efficacité sur la perte de poids, ce type d’opération ne cesse d’attiser la curiosité des scientifiques étant donné son potentiel remarquable sur la rémission du diabète de type 2. Ces effets sont-ils toujours d’actualité ?

Troubles bipolaires

Entre obésité et diabète de type 2

Le diabète de type 2, à l’inverse du diabète de type 1, est une pathologie liée à l’obésité. A cause d’une importante prise alimentaire quotidienne, le corps finit par avoir des difficultés à prendre en charge le glucose, présent en excès dans le sang. Une hyperglycémie et une résistance à l’insuline sont alors induites. Différentes répercussions sur le corps en découlent notamment des problèmes d’hypertension, des troubles cardiovasculaires, hépatiques, rénaux ou encore pancréatiques.

Depuis l’essor des techniques chirurgicales conçues dans l’optique de perdre du poids, beaucoup de scientifiques s’intéressent aux effets induits par l’opération sur les métabolismes insuliniques et glycémiques des patients opérés. Le diabète de type 2 étant la première complication métabolique, l’objectif est donc de décrypter les mécanismes liés aux effets de cette chirurgie sur la pathologie.

À savoir ! Dans une célèbre étude suédoise réalisée en 2014, 72% des personnes diabétiques ayant eu recours à la chirurgie bariatrique étaient en rémission de leur diabète de type 2, 2 ans après leur opération.

Le diabète en rémission grâce à la chirurgie bariatrique

En 2017, une équipe italo-anglaise tente à son tour de mettre en avant les effets de la chirurgie bariatrique sur le diabète de type 2. Son étude repose sur l’observation de patients opérés, suivis pendant 5 ans. Les résultats sont très prometteurs.

Tout d’abord, les auteurs ont constaté une augmentation de l’effet de satiété chez les patients opérés. En effet, différentes hormones sont sécrétées en période post prandiale telles que la GLP1 (Glucagon like peptide 1) ou la PYY (Peptide à deux tyrosines), hormones de satiété. La sensation de faim est alors réduite ce qui induit une diminution de la prise alimentaire et favorise la perte de poids. De plus, les tests glycémiques ont mis en avant une meilleure prise en charge du glucose chez les patients diabétiques opérés comparés au groupe contrôle. Grace aux résultats d’analyses sanguines, ils ont constaté que la glycémie des sujets opérés, avant et après repas, étaient significativement inferieur à celle des sujets contrôle. Enfin, les chercheurs ont noté une nette amélioration de la tolérance à l’insuline ce qui contribue à la stabilisation de la prise de poids.

À savoir ! La période post prandiale est simplement la demi-heure qui suit un repas.

Toutefois, bien que ces effets soient avérés, les mécanismes métaboliques impliqués demeurent mal connus. Néanmoins, certaines pistes commencent à voir le jour. On sait que la restriction alimentaire induite par la chirurgie bariatrique contribue considérablement au bénéfice métabolique observé et la perte de poids vient également accompagner ces effets en favorisant une réduction de la glucotoxicité et de la lipotoxicité.

Enfin, une rémission n’est pas synonyme de guérison. D’où l’intérêt d’évaluer la durabilité des effets de la chirurgie bariatrique.

Lina R., Journaliste Scientifique

– « Intestinal peptide changes after bariatric and minimally invasive surgery: Relation to diabetes remission » ScienceDirect. Castagneto Gissey, Lidia, et al., Peptides, vol. 100, février 2018, p. 114‑22. Consulté le 21/02/2018.
– « Association of Bariatric Surgery with Long-Term Remission of Type 2 Diabetes and with Microvascular and Macrovascular Complications » PubMed. Sjöström, Lars, et al. JAMA, vol. 311, no 22, juin 2014, p. 2297‑304. Consulté le 21/02/2018.
– Obésite – prise en charge chirurgicale chez l’adulte – Recommandations HAS. Consulté le 21/02/2018.
– « Predictive Factors of Type 2 Diabetes Mellitus Remission Following Bariatric Surgery: A Meta-Analysis » springer. Wang, Guo-Feng, et al., Obesity Surgery, vol. 25, no 2, février 2015, p. 199‑208. Consulté le 21/02/2018.
– « Prediction of Type 2 Diabetes Remission after Metabolic Surgery: A Comparison of the Individualized Metabolic Surgery Score and the ABCD Score » www.soard.org. Chen, Jung-Chien, et al.,Surgery for Obesity and Related Diseases, vol. 0, no 0, février 2018. Consulté le 21/02/2018.

Lina R.
Journaliste scientifique.
Grande admiratrice des métabolismes Biochimiques et physiologiques.
Devise : « apporter la santé par la nutrition et l’innovation digitale »
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.