Obésité : de belles années de vie perdues

Oct 10, 2018 par

En France, un adulte sur deux est en surpoids ou obèse. Les conséquences de l’excès de poids sur la santé sont multiples, notamment en termes de risques de maladies cardiovasculaires ou de maladies chroniques. Récemment, une équipe de recherche s’est penchée sur le nombre d’années de vie en bonne santé perdues à cause du surpoids et de l’obésité. Leurs résultats viennent d’être publiés dans la revue scientifique The Lancet.

années de vie perdues - homme obèse dans son canapé

Obésité et santé

Selon les estimations, en France en 2015, 54 % des hommes et 44 % des femmes étaient en surpoids ou obèses, c’est-à-dire avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 25. Le surpoids et l’obésité constituent des enjeux majeurs de santé publique, en raison des conséquences importantes de l’excès de poids sur la santé.

Le surpoids et l’obésité augmentent le risque de différentes maladies, telles que :

De telles conséquences sur la santé pourraient entraîner une diminution du nombre d’années de vie en bonne santé pour les personnes en surpoids ou obèses. Mais quelle est l’ampleur de cette perte d’années de vie sans maladie ? Un groupe européen de recherche s’est penché sur cette question et vient de publier ses résultats.

Moins d’années de vie en bonne santé

Les chercheurs ont entrepris une analyse détaillée des différentes études de cohorte, menées entre 1991 et 2008. Ils ont déterminé le nombre d’années de vie en bonne santé entre 40 et 75 ans de l’ensemble des participants de ces études et ont étudié les variations de ce critère en fonction des paramètres suivants :

  • L’IMC ;
  • Le statut socio-économique ;
  • Le statut tabagique ;
  • Le niveau d’activité physique ;
  • Les différentes pathologies survenues au cours des études.

Au total, 10 études de cohorte ont été prises en compte, ayant rassemblé 120 181 participants. Sur les 47 127 hommes, 44 % étaient en surpoids et 10 % obèses. Sur les 73 054 femmes, 27 % étaient en surpoids et 10 % obèses.

Entre 40 et 75 ans, le nombre moyen d’années de vie sans maladie était de 29,3 chez les hommes et de 29,4 chez les femmes de poids normal. En cas de surpoids, les hommes comme les femmes perdaient en moyenne 1,1 année de vie en bonne santé, par rapport aux personnes de poids normal. Cette perte était plus marquée chez les personnes obèses, avec une perte de 3 à 4 années en cas d’obésité légère et une perte de 7 à 8 années en cas d’obésité sévère.

Un argument fort pour la prévention

Les résultats ont par ailleurs mis en évidence que l’obésité est souvent associée à d’autres facteurs qui réduisent le nombre d’années de vie en bonne santé, comme :

  • L’inactivité physique ;
  • Le tabagisme ;
  • Un faible statut socio-économique.

Ces données révèlent que le surpoids et l’obésité entraînent une perte significative d’années de vie sans maladie, chez les hommes comme chez les femmes. Cette perte s’avère d’autant plus importante que l’obésité est sévère.

Au-delà du risque de développer telle ou telle maladie, l’excès pondéral ferait perdre des années de vie en bonne santé, et impacterait donc directement la qualité de vie. Un argument de poids pour les campagnes de prévention contre le surpoids et l’obésité.

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Obesity and loss of disease-free years owing to major non-communicable diseases: a multicohort study. Nyberg, S.T. and al. 2018. Lancet Public Health. doi: 10.1016/S2468-2667(18)30139-7.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.