Introduction Premier mois : le risque de glissement Premier mois : une phase d'ajustement Jour 1 après l'intervention : Thé et eau De Jour 2 à Jour 6 : Alimentation liquide De Jour 7 à Jour 13 : Aliments mixés De Jour 14 à Jour 27 : Aliments tendres, pauvres en fibres À partir de Jour 30 Médicaments Aliments à problèmes Aliments énergétiques À l'extérieur de la maison Posez-vous les bonnes questions Quand consulter ? Pour garder le moral Questions / Réponses


Anneau gastriqueIntroduction

Vous venez de bénéficier d'une gastroplastie par anneau ajustable gastrique, ce qui va avoir un impact majeur sur votre vie.
Afin d'optimiser les résultats de cette opération, vous allez devoir modifier de façon importante vos habitudes alimentaires.

 


Premier mois : le risque de glissement

Les quatre premières semaines qui suivent l'opération constituent une phase très importante, pendant laquelle nous vous conseillons de suivre les régimes prescrits.

En effet, l'anneau gastrique n'a pas encore adhéré à la paroi abdominale et n'est toujours pas solidement fixé autour de votre estomac.

Si vous mangiez, par exemple, une tranche entière de pain pendant cette période, elle se collerait au-dessus de l'anneau, étirerait la poche (partie de l'estomac située au-dessus de l'anneau), et tirerait la paroi abdominale de la partie inférieure vers le haut à travers l'anneau.

Ce phénomène, appelé "glissement" peut obliger à une nouvelle intervention. Il est donc très important de respecter les conseils diététiques.

 


Premier mois : une phase d'ajustement

Il est notamment particulièrement important de ne manger que des aliments liquides pendant la première semaine et des aliments mixés la semaine suivante.

Vous ne perdrez qu'une petite quantité de poids pendant les premières 4 à 8 semaines après l'opération, car l'anneau gastrique doit être ajusté petit à petit. Considérez cette phase comme la première étape de votre perte de poids réelle et planifiez votre amincissement sur une plus longue période (environ 2 ans).

Dans tous les cas, n'hésitez pas à contacter votre chirurgien si vous avez des questions, un problème ou une urgence. Nous vous souhaitons beaucoup de succès pour cette nouvelle phase de votre vie.

 


Jour 1 après l'intervention : Thé et eauTasse de thé

  1. Buvez lentement, par petites gorgées
  2. Attendez une minute ou deux entre les gorgées
  3. Ne buvez pas plus de 100 ml à la fois
  4. Ne buvez rien d'autre que du thé avec ou sans sucre, ou de l'eau minérale plate
  5. Vous devez boire, au total, au moins 2 à 2,5 litres de liquide par 24 heures

 


De Jour 2 à Jour 6 : Alimentation liquide

  1. Buvez lentement, par petites gorgées
  2. Attendez une minute ou deux entre les gorgées
  3. Ne buvez pas plus de 200 ml à la fois
  4. Vous pouvez à présent boire divers jus de fruits et de légumes (orange, tomate, carotte), des boissons protéinées, du lait écrémé et des potages clairs (filtrez les bouillons gras à travers un tamis très fin avant de les consommer).

 


De Jour 7 à Jour 13 : Aliments mixés

  1. Buvez lentement, par petites gorgées
  2. Attendez une minute ou deux entre les gorgées
  3. Ne buvez pas plus de 200 ml à la fois
  4. Mangez lentement et mâchez bien ; mangez par petites cuillerées
  5. Concentrez-vous sur votre repas, ne faites rien d'autre pendant que vous mangez
  6. Vous pouvez à présent commencer à manger des légumes et de la viande mixés, de la purée de pommes de terre (tous ces aliments doivent être passés au mixer)
  7. Evitez les légumes contenant des fibres et les fruits qui entraînent des flatulences
  8. Le veau, le porc et la volaille sont plus faciles à mixer que le bœuf ou le cerf, qui contiennent plus de fibres

Buvez environ 5 à 15 minutes avant votre repas et attendez environ une heure après pour boire de nouveau. Vous vous sentirez plus rassasié(e) si vous mangez votre repas sans boire.

 


De Jour 14 à Jour 27 : Aliments tendres, pauvres en fibres

  1. Buvez lentement, par petites gorgées
  2. Attendez une minute ou deux entre les gorgées
  3. Ne buvez pas plus de 200 ml à la fois
  4. Mangez lentement et mâchez bien ; mangez par petites quantités
  5. Concentrez-vous sur votre repas, ne faites rien d'autre pendant que vous mangez
  6. Tous les plats à base de viande (hormis la viande hachée) doivent encore être mixés
  7. Vous pouvez essayer le poisson sans le mixer, mais soyez vigilant(e) avec les fruits de mer tels que homard, calmar, etc.
  8. De même, vous pouvez essayer le jambon, la volaille et les autres viandes industrielles
  9. Les légumes d'accompagnement doivent être bien tendres (pas de pommes de terre sautées, frites, etc.)
  10. Les légumes et les fruits doivent être pauvres en fibres et tendres
  11. Il est important de prévoir un ou deux goûters afin d'éviter des repas trop rapides et une mastication insuffisante si vous avez trop faim
  12. Buvez principalement entre les repas plutôt que pendant un repas. Ceci évite de trop remplir l'estomac, ce qui pourrait entraîner des vomissements
  13. Buvez au moins 2 litres de liquide par jour (boissons non édulcorées)

 


À partir de Jour 30

À partir de la 4ème semaine suivant l'opération, le régime se caractérise par :
  1. Un retour progressif à une alimentation normale, mais attention ! : pas dans les mêmes quantités que celles consommées avant l'opération !
  2. Il est essentiel, pour chaque plat, de rester dans les limites auxquelles vous vous êtes habitué(e) pendant les quatre semaines qui ont suivi l'opération.
  3. Néanmoins, il reste important de manger lentement et de bien mâcher.
  4. Vous pouvez maintenant essayer de manger un morceau de viande. Coupez-le en petits morceaux et mâchez bien. Commencez par du veau ou du poulet, plus faciles à mâcher.
  5. Vous pouvez également tenter les légumes plus riches en fibres, mais nous vous conseillons la prudence en ce qui concerne les asperges, épinards en branches, choux-fleurs, brocolis, haricots verts, poireaux et choux.
  6. Evitez les aliments trop sucrés, trop épicés, trop acides, trop riches en graisses, trop chauds ou trop froids.
  7. Lorsque vous vous sentez rassasié(e), cessez immédiatement de manger, même si cela signifie que vous ne terminerez pas votre assiette.
  8. Apprenez à prendre conscience de vos habitudes alimentaires. Appréciez vos repas et concentrez votre attention sur ce que vous mangez.
  9. Vous pouvez essayer les fruits coupés en petits morceaux.
  10. Mâchez soigneusement vos aliments, beaucoup plus longtemps que ce que vous aviez l'habitude de faire avant l'opération.
  11. Evitez de "grignoter" - mieux vaut respecter des horaires de repas réguliers.
  12. Assurez-vous de boire suffisamment (au moins 2-3 litres par jour) de boissons faiblement caloriques ou non-caloriques.
  13. N'oubliez pas que les liquides passent librement et très rapidement dans la partie étroite créée par l'anneau sur votre estomac. Il est ainsi facile de prendre plus de calories qu'on ne le voudrait.
  14. Les boissons hautement caloriques (sucrées, alcoolisées, etc.) ainsi que les glaces peuvent empêcher la perte de poids, voire même vous faire prendre du poids, alors évitez-les.
  15. Les sensations de vertige sont habituellement dues à une prise de liquide insuffisante.
  16. Si vous vous sentez faible, buvez (de préférence un potage clair, car le sel qu'il contient aidera votre corps à retenir les liquides).
  17. Après environ 4 semaines, l'anneau gastrique se sera suffisamment stabilisé autour de l'estomac pour que l'on puisse effectuer le premier remplissage du système.
  18. Après l'ajustement de l'anneau, ne partez pas avant d'avoir essayé de manger et boire un peu. Assurez-vous que vous pouvez boire sans problèmes de déglutition.
  19. Après les remplissages, vous constaterez peut-être que la diminution de la quantité d'aliments que vous pourrez manger vous posera problème pour vous alimenter au départ.
  20. De ce fait, il est encore plus important de manger lentement, de bien mâcher et de boire suffisamment.
  21. En cas de difficultés, vous pouvez revenir au programme d'adaptation pendant quelque temps. A long terme, vous devez essayer de manger aussi normalement que possible (comme le reste de votre famille ou vos amis), mais en quantités moins importantes.

 


Médicaments

MédicamentsPrenez les médicaments prescrits par votre médecin pour éviter tout problème. Il est habituellement possible de prendre un traitement régulier à partir du 2ème jour suivant l'opération, en prenant les précautions suivantes :

  1. Prenez les médicaments prescrits conformément aux indications de votre médecin. Essayez d'éviter les gélules, qui sont souvent trop larges (précisez ceci à votre médecin si nécessaire).
  2. Ne prenez pas de laxatifs à base de grains, graines ou diluants. Si vous avez besoin d'un laxatif, demandez à votre médecin qu'il vous conseille le médicament le mieux adapté à votre cas, après une intervention de gastroplastie.
  3. Si les médicaments restent coincés, voici une astuce utile : faites dissoudre environ 2 petites cuillères de levure dans de l'eau et buvez. La levure aide le médicament à se dissoudre plus rapidement.

 


Aliments à problèmes

Les aliments à grosses fibres (la viande à grosses fibres, en particulier le bœuf, la peau des fruits, les pelures de légume) et les aliments riches en fibres comme la choucroute, les oranges, le pamplemousse, la laitue et les feuilles de salade, les céréales à gros grains ou complètes (ces aliments doivent être évités car ils peuvent encore rester coincés même s'ils sont bien mâchés et parce que les fibres qu'ils contiennent peuvent gonfler).

Les petits aliments, comme les champignons, fèves, cerises, noisettes, pâtes, peuvent être avalés sans être mâchés et rester coincés. Lorsque vous mangez ce type d'aliment, n'en prenez pas de grosses bouchées. Mangez-les par très petites quantités et mâchez-les soigneusement.

 


Aliments énergétiques

Il n'est pas recommandé d'ingérer de grandes quantités d'aliments hautement énergétiques, tels que :Gâteau chocolat

  1. Glace, Coca Cola, Fanta, Sprite, jus de fruits sucrés
  2. N'oubliez pas que même les jus de fruits sans addition de sucre ou frais contiennent un bon nombre de calories.
  3. Biscuits et gâteaux
  4. Gâteaux au chocolat et au cacao
  5. Aliments contenant de grandes quantités de sucre ou de crème
  6. Sauces riches
  7. Biscuits, chips, biscuits apéritifs, nougat, chocolat, etc.
  8. Grandes quantités d'alcool, bière et spiritueux en particulier

Passez de ces aliments à un régime varié, faible en calories, pour assurer de bons apports en vitamines et minéraux.

 


À l'extérieur de la maison

Laissez l'entrée ou prenez une entrée comme plat principal (la portion est idéale).

Dans de nombreux restaurants, vous pouvez commander une petite portion du plat principal, même si cela n'est pas précisé sur le menu.

Eventuellement, goûtez un peu du repas de votre compagnon. Ceci vous permettra de varier si vous ne prenez qu'un plat.

Buvez avant le repas et ne buvez que très peu de liquide pendant le repas.

Afin de vous sentir à l'aise, localisez les toilettes lorsque vous entrez dans le restaurant. Ainsi, vous n'aurez pas à les chercher si vous avez besoin de vous y rendre rapidement.

 


Posez-vous les bonnes questions

Se poser les bonnes questionsEn cas de vomissements, d'indigestion ou de nausées après les repas, posez-vous les questions suivantes :
  1. Ai-je mangé trop vite ?
  2. Ai-je suffisamment mâché ma nourriture ?
  3. Ai-je trop mangé, les bouchées/cuillerées étaient-elles trop grosses ?
  4. Ai-je bu au cours du repas ?
  5. Ai-je bu trop rapidement après le repas ?
  6. Me suis-je couché trop tôt après manger ?
Que faire si vous sentez que les aliments se coincent ?

Cessez immédiatement de manger et essayez de boire par petites gorgées. Si vous sentez que les liquides ne passent pas non plus pendant les heures qui suivent, contactez votre médecin, votre spécialiste, ou l'hôpital où vous avez été opéré(e).

 


Quand consulter ?

En cas de :

  1. Vomissements répétés et fréquents après les repas
  2. Douleur au niveau du site de remplissage (orifice) accompagnée de fièvre, frissons etc.
  3. Rougeur autour du site de remplissage (orifice)
  4. Selles noires, éparses et malodorantes
  5. Crise soudaine de douleur abdominale avec vomissements
  6. Si vous sentez que vous pouvez manger de grandes quantités d'aliments sans avoir de sensation de satiété ou de restriction

icone médecinN'hésitez pas à contacter votre médecin généraliste, le chirurgien qui vous a opéré(e) ou l'hôpital où vous avez subi l'intervention si vous avez la moindre question, un problème ou une urgence.

 


Garder le moralPour garder le moral

Vous rencontrerez sûrement d'autres patients dans votre cas. Ne désespérez pas si ces patients perdent du poids plus rapidement que vous. La rapidité de la perte de poids dépend de nombreux facteurs, tels que le poids de départ, le sexe, le taux métabolique basé sur la masse musculaire, etc.

Accordez-vous beaucoup de temps pour prendre soin de votre corps, parce que le fait de perdre du poids assèche votre peau. Hydratez-la en appliquant une bonne lotion pour le corps au moins 2 à 3 fois par semaine jusqu'à ce que votre peau soit saturée.

 


Questions / Réponses

Je suis opéré d'une gastroplastie : comment dois-je manger juste après l'opération en rentrant à la maison ? Dois-je manger mixé ?

Reprenez une alimentation de texture normale, équilibrée et diversifiée, dès que possible après l'intervention chirurgicale.

Ne mixez pas votre alimentation. Coupez les aliments en petits morceaux en préférant les viandes hachées dans les jours qui suivent l'opération.

Prenez si possible les trois repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) et au moins une à deux collations afin de répartir vos apports alimentaires en petites quantités sur la journée.

Mangez lentement, dans le calme, en mastiquant tranquillement de petites bouchées.

 
Je suis opéré d'une gastroplastie : quelles sont les complications digestives qui peuvent survenir ?
  1. Incapacité totale de boire et de manger : douleur très vive ressentie à l'ingestion d'un aliment ou d'un liquide.
  2. Blocage alimentaire : la bouchée alimentaire reste " bloquée " au niveau de l'anneau.
  3. Sensation d'étouffement suite à un blocage alimentaire.
  4. Douleurs gastriques.
  5. Vomissement au cours d'un repas ou juste après un repas.
 
Je suis opéré d'une gastroplastie : pourquoi ces complications digestives peuvent survenir ?
  1. Vous avez mangé trop vite.
  2. Vous avez bu une grande quantité de liquide en mangeant.
  3. Vous avez mangé de trop grosses bouchées.
  4. Vous avez mangé dans le bruit.
  5. Vous étiez stressé.
  6. Vous avez mal toléré un aliment.
 
Je suis opéré d'une gastroplastie : quels sont les aliments difficiles à digérer ?

Les aliments que vous risquez éventuellement de mal tolérer sont les viandes rouges en steak, les viandes fibreuses, trop cuites et sèches, les poissons à chair ferme (thon…), le pain en baguette, les pâtes et le riz cuits " all dente ", la semoule de couscous, les légumes et fruits fibreux (asperge, poireau, ananas…), les légumes et fruits à peau et à pépins (tomate, aubergine, courgette, cerise, raisin), certaines crudités.
Mais il se peut également que tous ces aliments soient bien tolérés chez certains.
À vous de tester votre tolérance personnelle.

Néanmoins, si vous avez mal digéré un aliment, évitez de le supprimer définitivement de votre alimentation. Essayez de le consommer à nouveau en petites quantités.

 
Je suis opéré d'une gastroplastie : quand et quoi boire ?

Buvez à distance des repas, 1,5 l à 2 l de liquide par jour (eau, café, thé, tisane…).
Attention aux boissons gazeuses qui peuvent être difficiles à digérer et provoquer des douleurs chez certains.

 
Je suis opéré d'une gastroplastie : que faire si un aliment est bloqué au niveau de l'anneau ?

Dans l'immédiat :

  1. Arrêtez de manger, buvez éventuellement une gorgée d'eau.
  2. Levez-vous de table et marchez.
  3. Attendez quelques dizaines de minutes avant de finir le repas, une fois la gêne passée.
  4. Tentez de définir la cause " du blocage " : bruit, stress, trop grosse bouchée, aliment mal toléré, ingestion trop rapide...


Au cours des repas suivants :

  1. Mangez plus lentement, dans le calme, détendu.
  2. Mastiquez bien de petites bouchées.
  3. Buvez à distance des repas.
  4. N'écartez pas définitivement l'aliment responsable du blocage : testez-le à nouveau en petites quantités.
 
Je suis opéré d'une gastroplastie : que faire si je vomis ?

Vous vomissez occasionnellement au cours ou juste après un repas :

  1. Diminuez le volume des repas, fractionnez l'alimentation avec une ou des collations.
  2. Ne mangez pas au-delà de la satiété.
  3. Mangez plus lentement, dans le calme, détendu.
  4. Mastiquez bien de petites bouchées.
  5. Supprimez la prise de boisson juste avant ou pendant les repas.

Vous vomissez fréquemment au cours ou juste après un repas :
Consultez rapidement votre médecin et votre chirurgien.
En attendant le rendez-vous reprenez temporairement une alimentation de texture moulinée.

 
Je suis opéré d'une gastroplastie : que faire si je ne peux plus rien boire, ni manger ?

Vous êtes dans l'incapacité totale d'absorber aliments et boissons, vous ressentez une douleur importante :

icone médecinContactez immédiatement votre médecin ou votre chirurgien ou consultez immédiatement aux urgences.

 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : comment dois-je manger juste après l'opération en rentrant à la maison? Dois-je manger mixé ?

De retour à la maison, pendant une semaine encore, continuez à consommer une alimentation mixée afin de permettre une bonne cicatrisation du montage digestif.

Puis reprenez une alimentation équilibrée et diversifiée de texture normale. Coupez les aliments en petits morceaux en préférant les viandes hachées dans les jours qui suivent l'opération.
Prenez si possible les trois repas principaux (petit-déjeuner, déjeuner et dîner) et au moins une à deux collations dans la journée afin de répartir vos apports alimentaires en petites quantités sur la journée.

Mangez lentement, dans le calme, en mastiquant tranquillement de petites bouchées.

 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : quelles sont les complications digestives qui peuvent survenir ?
  1. Incapacité totale de boire et de manger : douleur très vive ressentie à l'ingestion d'un aliment ou d'un liquide.
  2. Douleurs gastriques.
  3. Vomissement au cours d'un repas ou juste après un repas.
  4. Diarrhées.
  5. Dumping syndrome : L'arrivée massive d'aliments concentrés en sucres, en sel ou en calories dans l'intestin peut provoquer une sensation de malaise, des diarrhées, des palpitations, des sueurs, des maux de tête et des nausées.
 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : pourquoi ces complications digestives peuvent survenir ?
      1. Vous avez mangé trop vite.
      2. Vous avez bu une grande quantité de liquide en mangeant.
      3. Vous avez mangé de trop grosses bouchées.
      4. Vous avez mangé dans le bruit.
      5. Vous étiez stressé.
      6. Vous avez mal toléré un aliment.
      7. Vous avez mangé des aliments riches en calories, en sucres, en sel ou bu des boissons riches en sucres : sodas, jus de fruits (dumping syndrome).
 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : quels sont les aliments difficiles à digérer ?

Les aliments que vous risquez éventuellement de mal tolérer sont principalement les viandes rouges en steak, les viandes fibreuses, trop cuites et sèches. Mais il se peut également qu'elles soient bien tolérées chez certains.
À vous de tester votre tolérance personnelle.
Néanmoins, si vous avez mal digéré un aliment, évitez de le supprimer définitivement de votre alimentation. Essayez de le consommer à nouveau en petites quantités.

 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : quand et quoi boire ?

Évitez de boire au cours d'un repas, buvez plutôt à distance des repas, 1,5 l à 2 l de liquide par jour (eau, thé, café, tisane…).

Évitez de boire des boissons riches en sucres (sodas, jus de fruits), vous risquez alors la survenue d'un dumping syndrome. (voir " qu'est-ce qu'un dumping syndrome ")

Attention aux boissons gazeuses qui peuvent être difficiles à digérer et provoquer des douleurs chez certains.

 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : je ne consomme plus de viandes car je les digère mal , est-ce que mon alimentation est déséquilibrée ?

Si vous ne mangez pas de viandes, privilégiez l'apport de poissons, d'œufs, de produits laitiers (fromages, yaourts, fromages blancs, lait) pour préserver un apport suffisant en protéines.

Si tel n'est pas le cas, vous risquez de perdre votre masse musculaire et d'être dénutri. Signalez-le alors à votre médecin ou votre diététicien qui pourront éventuellement vous conseiller la prise d'un complément alimentaire hyperprotéiné.

 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : qu'est-ce qu'un dumping syndrome ?

Il s'agit d'une sensation de malaise, accompagnée de diarrhées, de palpitations, de sueurs, de maux de tête et de nausées. Il se manifeste immédiatement en fin de repas. Il résulte de l'arrivée massive dans l'intestin grêle d'aliments concentrés et riches en sucres, en sel ou en calories.

 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : que faire si je ressens un dumping syndrome ?

Allongez-vous immédiatement quelques instants. Puis supprimez temporairement aux repas suivants les aliments concentrés en sel et en sucres (confiseries, glaces, crèmes dessert, fruits secs…) et les boissons sucrées (sodas sucrés, jus de fruits). Diminuez le volume des repas suivants en fractionnant l'alimentation.

 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : que faire en cas de diarrhées ?

Supprimez temporairement les aliments riches en fibres : légumes verts crus, fruits crus, céréales et pain complets, légumes secs…

icone médecinSi vous avez des diarrhées avec douleurs abdominales, consultez votre médecin et votre chirurgien.

 

Je suis opéré d'un by-pass gastrique : que faire si je vomis ?

Vous vomissez occasionnellement au cours ou juste après un repas :

  1. Mangez plus lentement, dans le calme, détendu.
  2. Mastiquez bien de petites bouchées.
  3. Supprimez la prise de boisson juste avant ou pendant les repas.

icone médecinSi vous vomissez fréquemment au cours ou juste après un repas, consultez immédiatement votre médecin et votre chirurgien.

 
Je suis opéré d'un by-pass gastrique : que faire si je ne peux plus rien boire, ni manger ?

icone médecinContactez immédiatement votre médecin ou votre chirurgien ou consultez immédiatement aux urgences.